Douleur et habitudes

Les douleurs dites «  chroniques » et les douleurs récurrentes ont leur « maux » à dire. Lorsqu’on prend le temps de les écouter, on se rend compte par l’observation clinique et par l’analyse biomécanique du mouvement et de la posture statique (système tonique postural) qu’elles sont souvent une expression de l’excès d’un groupe de muscles appelé « chaîne musculaire ». Elles démontrent également un lien entre la biomécanique et le comportement. Ces excès entraînent des compensations jusqu’au jour où ces dernières ne suffisent plus. A ce moment, la douleur persiste et insiste pour que l’on modifie notre façon d’être et de bouger dans l’espace : le but étant de retrouver l’équilibre du mouvement dans les gestes quotidiens.

La méthode G.D.S. des chaînes musculaires et articulaires a été élaborée par  Mme Godelieve Denys-Struyf (G.D.S.) en Europe dans les années 60. Ses observations cliniques et sa grande connaissance des particularités individuelles de l’anatomie humaine ont permis à cette kinésithérapeute (l’équivalent de physiothérapeute en Amérique du Nord) et ostéopathe belge, de comprendre que le corps utilise six familles de muscles pour s’exprimer. Ses observations de dominance et d’excès dans les chaînes musculaires décrivent un aspect psycho-comportemental où les fonctions musculo-squelettiques sont influencées par l’état psychologique de la personne.

AM.jpg

© Godelieve Denys-Struyf

al.jpg

© Godelieve Denys-Struyf

ap.jpg

© Godelieve Denys-Struyf

Des techniques de thérapie manuelle, de reprogrammation sensori-motrice des réflexes myotatiques et de l’apprentissage d’autres manières d’être et de se mouvoir dans l’espace permettent de libérer le corps emprisonné dans les habitudes d’une typologie en excès de tensions et de compensations  indésirables. Les principes G.D.S. sont également pertinents dans une optique de prévention par une meilleure gestion des tensions associées au comportement et par un apprentissage des gestes justes.

pa.jpg

© Godelieve Denys-Struyf

pl.jpg

© Godelieve Denys-Struyf

pm.jpg

© Godelieve Denys-Struyf

Références :